gkgkjgkg
gkgkjgkg
Association Maurice Vissà - Editions de l'Avière
Association Maurice Vissà - Editions de l'Avière

La carrière des fusillés

Suite aux évènements racontés dans les précédents lieux de mémoire, un dernier massacre est opéré à un endroit appelé depuis "la carrière des fusillés".

 

Le 14 juin 1944, les Allemands choisissent, parmi les otages enfermés dans la baraque des pompes de Corcieux, neuf maquisards : 7 de La Chapelle (Pierre GEORGEON, André GROLL, Pierre HUMBERT, Roger

MARCHAL, Jean PARADIS, René POURCHER et Pierre THOMAS) et 2 de Corcieux (Charles MANGEONJEAN et René VICHARD).

Les neuf hommes sont conduits sous bonne garde sur un lieu qui était une petite carrière de sable.
lls répartissent les neuf otages en trois groupes de trois. Les trois premiers otages doivent entrer dans la petite carrière où ils sont aussitôt abattus devant leurs camarades. Le second groupe sont obligés de

traîner les trois corps sanglants hors de la carrière puis de se positionner à leur place. Le dernier groupe doit exécuter la même manoeuvre avant de tomber sous les balles ennemies.
Les neuf corps sont laissés sur place, alignés. Dans la nuit suivante, des anonymes viennent couvrir leurs corps de draps blancs avec sur chacun un morceau de ruban tricolore découpé dans I'écharpe d'un conscrit. Les Allemands ayant interdit de les enterrer dans un
cimetière, les corps sont inhumés sur place dans le talus qui domine la route. Sur chaque tombe, les maquisards ont déposé de petites couronnes tricolores.

En février 1945, les corps furent ramenés avec les Honneurs Militaires vers leurs sépultures familiales.

Actualité

Viens de paraître

Cliquez sur le cadre Haslach
ci-dessus

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Maurice Vissà - Editions de l'Avière