gkgkjgkg
gkgkjgkg
Association Maurice Vissà - Editions de l'Avière
Association Maurice Vissà - Editions de l'Avière

Le mystère Erwin Dold

Des révélations dans Haslach & Vaihingen

Le 1er février 1947, l’accusé n° 40, Erwin Dold, comparait, avec 49 autres prévenus, devant le Tribunal Général de la Zone d'Occupation Française au château de Rastatt. 
Il avait été le second commandant du camp d’Haslach et le dernier de Dautmergen.
Un climat de haine règne dans la salle d’audience. 200 victimes et témoins sont présents. Dold s’attend à une condamnation à mort ou au mieux à une lourde peine d’emprisonnement. Mais d'anciens prisonniers témoignent en sa faveur.
Le verdict tombe : 21 peines de mort, 6 peines de réclusion perpétuelle, 22 peines de prison de plusieurs années, et un acquittement : celui d’Erwin Dold.
Il sera le seul commandant d’un camp de concentration du IIIème Reich à bénéficier d’un acquittement, pour avoir fait preuve de sentiments humains.
En 2010, une production américaine devait s’inspirer de sa vie pour un film avec Jean Reno comme acteur et peut-être Gérard Depardieu. Le projet n’a pour l’heure pas abouti, 
Nous avons certes consulté de nombreux témoignages faisant état de la compassion qu’avait montrée Dold envers les déportés dans les deux camps précités. Mais nous avons également trouvé quelques voix discordantes. Et surtout des historiens allemands pointent toujours des périodes obscures dans son emploi du temps qu’il n’a jamais voulu éclaircir. 
Après guerre, Dold n’a en effet que faiblement coopéré avec les enquêteurs qu’ils soient historiens ou mandatés par la justice. Il a conservé une extrême distance, évitant plus ou moins habilement les questions et les contacts, même avec d’anciens détenus qui l’avaient soutenu.
Cette étrange réserve fut-elle une volonté de tourner la page ou bien l’expression du rejet d’un passé encombrant ?
Erwin Dold fut-il un agneau parmi les loups ou un nazi opportuniste ?

Notre livre « Haslach & Vaihingen » lève une partie du voile en révélant où devait se trouver Dold avant sa prise de poste à Haslach.

 

 

Actualité

Deux nouvelles librairies proposent notre livre,
à Altkirch et Haguenau
Voir onglet Boutique

Nous avons ajouté un lien vers le blog Victor Perrin,
la filature où travaillait
la famille Vissà
Voir onglet : 
Associations et sites amis

Appel à recherches

Pour faciliter l’identification de la tombe de Rachel Saidemann au Struthof (voir Dossier Saidemann ICI), nous recherchons dans quel cimetière a été inhumée  Ginette Salomon née en France le 13.3.1918, décédée le 28.2.1945 à Raghun, dont le corps a été identifié en 1954 par la Mission française de recherche. Nous souhaiterions aussi entrer en contact avec sa famille

Merci de faire circuler cette demande …

Viens de paraître

Cliquez sur le cadre Haslach
ci-dessus

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Maurice Vissà - Editions de l'Avière