gkgkjgkg
gkgkjgkg
Association Maurice Vissà - Editions de l'Avière
Association Maurice Vissà - Editions de l'Avière

Maquisards fusillés - Hôtel du commerce (Corcieux)

Le 6 juin 1944, après leur attaque de la garnison de Kriegsmarine de TAINTRUX, les maquisards décident de se disperser. C’est le « décrochage ».
Une équipe, sous les ordres du percepteur André THOMAS, comprenant Alphonse AUBRY, Yvan CAEL, Georges COLLE, Marcel GRANDIDIER, Léon PIERRON et Marcel THIEBAUT est envoyée en surveillance au col du PLAFOND.

Mais les 7 sept hommes sont repérés par une patrouille qui ratissait le hameau de RUXURIEUX. 

Pourchassés par les Allemands qui cherchaient à les prendre vivants, ils sont cernés dans la ferme VALENTIN, au bas de combe, au-dessus de laquelle se terrent les maquisards de THIEBAUT.

Malgré une blessure par balle au gros orteil, Marcel THIEBAUT parvient à s’enfoncer dans les bois, et à rejoindre le groupe des maquisards.

André THOMAS réussit lui aussi à échapper aux poursuivants en se cachant sous un tas de fagots. 

Quant aux cinq autres (Alphonse AUBRY - 46 ans), Yvan CAEL - 19 ans,  Georges COLLE - 24 ans,  Marcel GRANDIDIER - 19 ans et Léon PIERRON - 29 ans), ils sont capturés et emmenés aussitôt à CORCIEUX. 
Beaucoup de témoins se souviennent : ils marchaient les mains sur la tête. Arrivés devant le café du COMMERCE, adossés au mur, ils furent abattus. C’était le 6 juin 1944 à 17h.
Les corps restèrent exposés sur le trottoir pendant deux jours, avec interdiction aux familles de s’en approcher.

Actualité

Viens de paraître

Cliquez sur le cadre Haslach
ci-dessus

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Maurice Vissà - Editions de l'Avière