gkgkjgkg
gkgkjgkg
Association Maurice Vissà - Editions de l'Avière
Association Maurice Vissà - Editions de l'Avière

La Moulure - Neuf pré (La Chapelle-devant-Bruyères)

C’est au lieu dit « La Moulure » petit coin tranquille de la forêt Vosgienne à 800 m d’ici, que deux patriotes y furent sauvagement massacrés le 12 JUIN 1944 par les nazis, à la suite de l’action d’insurrection du maquis de CORCIEUX.

 

Paul GEORGES

Paul est né en 1893. Glorieux combattant durant la Grande guerre de 14/18, il fit partie du Corps Expéditionnaire Français parti au secours de la SERBIE, attaquée par l’Autriche-Hongrie, la Bulgarie et la Turquie, alliés de l’Allemagne du Kaiser.

Il fît vaillamment son devoir sur divers fronts, allant des Balkans aux Dardanelles, où il subit l’épreuve des gaz de combat.

Démobilisé en 1919, il fonda une famille. Père de 7 enfants, il exploitait une ferme à 1 km en amont de ce lieu.

Le 12 juin 1944,  une voiture Allemande  avec à son bord Pierre PARADIS, qui a été torturé,  arrive à la ferme où Paul GEORGES et sa femme vivent avec leurs 3 filles et 4 fils. Le père est en train de forger un soc de charrue dans son atelier. Les deux Allemands le sortent brutalement et le frappent à coups de crosses de révolver au visage, se le renvoyant l’un à l’autre, pour obtenir de lui l’endroit où il a enterré les 4 soldats Allemands. 

 
Ils emmènent Paul GEORGES, (qui doit emporter une bêche) et Pierre PARADIS  au lieu d'inhumation des quatre soldats tués par les maquisards. Ils forcent Paul GEORGES en le rouant de coups à déterrer les corps avec ses seules mains nues. 

Les 4 Allemands qui gardaient le poste de RADAR  des ARRENTES avaient été faits prisonniers le 6 juin, puis exécutés. L’abbé POIROT de SAINT-JACQUES  avait demandé à Paul GEORGES de dissimuler les corps, afin de permettre aux Maquisards de s’enfuir devant les hordes allemandes en furie à la suite de l’attaque de TAINTRUX.

Par mesure d’hygiène, Paul GEORGES  avait décidé de les enterrer dans une mine désaffectée, en prenant soin de les étendre sur de la paille, aidé par son fils EDMOND et Messieurs Edmond et Michel CUNY (père et fils). Ces trois hommes seront déportés dans les camps de la mort, seul Michel CUNY survivra à la déportation .

Paul GEORGES dénudé, fût torturé, frappé à mort à coups de bêche.

Sa maison fût incendiée avec ses dépendances. Trois de ses fils résistants réussiront à s’enfuir de leurs caches où ils terraient depuis l’arrivée des Allemands et à gagner la forêt proche .

Son épouse et ses trois filles se sont retrouver dans le plus grand dénuement, car les soldats nazis les avaient empêcher de sauver aucun vêtement où autre objet. 

 

Pierre PARADIS

Il n'avait que 18 ans. Il était membre d’un groupe de Résistants de LA CHAPELLE DEVANT BRUYERES.

Victime d'une délation, il fût arrêté le 11 juin 1944 avec 20  autres maquisards.

Interrogé par la GESTAPO, Pierre PARADIS pris la responsabilité de leur déclarer pour sauver ses 20 camarades :

«  c’est moi :  j’ai tué vos quatre soldats » 

Un bel exemple de patriotisme pour un si jeune résistant .

Présent sur les lieux, et témoin du supplice infligé à Paul GEORGES, Pierre PARADIS réussit à s’enfuir. Mais après avoir parcouru 50 mètres, il fût atteint mortellement par plusieurs rafales de mitraillettes tirées par les nazis en fureur.

Leur forfait accomplit, un officier Allemand est allé prévenir Mr le Maire de la CHAPELLE DEVANT BRUYERES que deux terroristes avaient été abattus au lieu dit «  LA MOULURE », dans la commune de la CHAPELLE DT BRUYERES afin de les inhumer dans les plus brefs délais.

Les camarades de Pierre PARADIS seront jugés à CORCIEUX par le Tribunal Militaire Allemand, 9 seront fusillés le 14 juin 1944 à CORCIEUX à la carrière sur la route des ARRENTES. Les autres seront déportés dans les camps de la mort, 5 survivront à cette déportation en 1945.

 

Une stèle qui rappelle le sacrifice de ces deux HEROS, victimes de la barbarie Hitlérienne fût érigé en 1948 par souscription publique afin de rappeler le devoir de mémoire de cette époque douloureuse.

Tous les ans depuis sa mise en place, une cérémonie est  organisée par l’A.S.E.M.C, les Combattants Volontaires de la Résistance (C.V.R.), les familles et la municipalité de la CHAPELLE DEVANT BRUYERES.. 

Actualité

Viens de paraître

Cliquez sur le cadre Haslach
ci-dessus

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Maurice Vissà - Editions de l'Avière